DR Congo News

DRC: Several MPs threaten to abandon their mandates following the persistent insecurity in the east (Xinhua 05/20/16) The Palais du Peuple in Kinshasa KINSHASA, (Xinhua) - mainly 27 elected MPs North Kivu province, threatening to permanently leave the Chamber of the national Assembly if the government can not find a solution to the insecurity in the town of Beni and its surroundings, in the east of the Republic Democratic of Cong (DRC). These deputies essentially deplored the silence of public institutions deal with the situation, while the populations of Beni, Kanyabayonga, Erengeti, Butembo and Lubero Wednesday observed a day of mourning, on their own initiative. "We, the Frozen Chosen, are currently considering the request of the civil society of North Kivu that it takes us to resign. If insecurity in Beni only person concerned, there is a possibility of Kinshasa leave and go live in our villages, "to reporters Jerome Lusenge, caucus chair Northern national MPs. These same members of the North Kivu province together with their colleagues from other provinces have recently boycotted the plenary sessions of the National Assembly to protest against this situation of insecurity in the province. In less than two weeks, nearly 50 people were killed by suspected elements of the Ugandan ADF rebels in the two provinces of North Kivu and Ituri. The Armed Forces of the DRC (FARDC) with the support of the UN force MONUSCO, launched an operation in the Eringeti sector to try to end the existence of the assailants who mourning for several days this part the country, said the spokesman FARDC.


RDC : plusieurs députés menacent de renoncer à leurs mandats suite à la persistance de l'insécurité dans l'est du pays (Xinhua 20/05/16) Le Palais du Peuple de Kinshasa KINSHASA, (Xinhua)-- 27 députés élus principalement de la province du Nord- Kivu, menacent de quitter définitivement l'hémicycle de l'Assemblée nationale, si le gouvernement ne trouve pas de solution à l'insécurité qui sévit dans la ville de Beni et ses environs, dans l'est de la République démocratique du Cong (RDC). Ces députés déplorent essentiellement le silence des institutions publiques face à la situation, alors que les populations de Beni, Kanyabayonga, Erengeti, Butembo et Lubero ont observé mercredi une journée de deuil, de leur propre initiative. "Nous, les élus du Grand Nord, sommes en train d'examiner la demande de la société civile du Nord- Kivu selon laquelle il faut que nous puissions démissionner. Si l'insécurité à Beni n'inquiète personne, il y a possibilité de quitter Kinshasa et aller vivre dans nos villages", à déclaré à la presse Jérôme Lusenge, président du caucus des députés nationaux du Grand Nord. Ces mêmes députés de la province du Nord-Kivu accompagnés des leurs collègues des autres provinces, ont récemment boycotté les séances plénières à l'Assemblée nationale, pour protester contre cette situation d'insécurité dans leur province. En moins de deux semaines, près de 50 personnes ont été tuées par les éléments présumés des ADF rebelles ougandais dans le deux provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. Les Forces armées de la RDC (FARDC), avec l'appui de la force onusienne Monusco, ont lancé une opération dans le secteur d'Eringeti pour essayer de mettre fin à l'existence de ces assaillants qui ont endeuillé depuis plusieurs jours cette partie du pays, a annoncé le porte- des fardc