News

PANIQUE AU SUD LUBERO Depuis l'annonce de la mort du grand chef FDLR qui serait tué la semaine dernière par des présumés maï-maï à Bunyatenge, une panique s'observeraient dans le camp des "retournés hutu". Depuis la soirée de ce jeudi 25/O2/2O16, le campement de Miriki seraient en train de se vider progressivement. Si déjà la plupart des femmes et des enfants seraient déjà embarqués jusqu'à Rutshuru à bord des fuso, les hommes seraient restés en train de faire leurs valises. Il semble qu'ils ont au maximum une semaine pour vider le camp. Pendant ce temps plusieurs fuso pleins des militaires d'expression unique (le kinyarwanda) seraient arrivés en grand nombre à Kanyabayonga la même soirée. Certains d'entre eux seraient déjà à Kayna et d'autres à Kirumba. Ce qui semble rassurer la population c'est que, heureusement, ils portent des uniformes FARDC! (sic!) Qu'y a-t-il et qu'y aura-t-il au juste?


PANIC IN SOUTH LUBERO

Since the announcement of the death of the great leader of the FDLR killed last week by Mai Mai presumed to Bunyatenge a panic was observed in the camp of “returning Hutu." Since the evening of Thursday 25 / O2 / 2O16, the Miriki camp has reportedly emptied gradually. If already mostly women and children were already on board to Rutshuru on board fuso, men would have stayed doing their suitcases. It seems they have a maximum of one week to empty the camp. Meanwhile several fuso full military single expression (Kinyarwanda) would have arrived in large numbers in Kanyabayonga the same evening. Some of them are already in Kayna and other Kirumba. What seems to reassure the population is that, fortunately, they wear FARDC uniforms! (Sic!) What are the issues and what it will mean?